Présentations en cours… l’option théâtre lycée ouvre ses portes…

Du 11 au 18 décembre 2017, les élèves de l’option théâtre lycée accueillent pour la première fois de l’année des spectateurs. Parce que le théâtre est un art visuel et visible, parce que le théâtre devient vraiment théâtre sous le regard de l’autre : nous ouvrons les portes de la salle de répétition, le temps d’un enchaînement de scènes, suivi d’un débat. Les terminales ont ouvert le bal lundi 11 avec des scènes tirées de trois pièces de l’auteur nordiste Vincent Farasse. Celui-ci est loin d’être un inconnu au lycée, certains ont pu le voir depuis cinq ans interpréter des dialogues de Platon dans la forme théâtrale-philosophique “Socrate au lycée”, avec Marion Delplancke et David Jauzion-Graverolles. Mais cette fois, c’est le dramaturge que l’on découvre (Passage de la comète, Mon oncle est reporter, Métropole et Un incident, publiés chez Actes-Sud dans la collection “Papiers”). Un théâtre social, actuel, qui pose avec finesse et ironie la question de l’influence de l’économie sur les rapports sociaux et humains. Ce sujet est d’ailleurs le thème choisi pour l’année de terminale en théâtre. Vous pourrez de nouveau les voir jouer le lundi 18 décembre à 16h35 en salle C-Théâtre. Quant aux premières, ils travaillent aussi sur du très contemporain : Kinky Birds de l’auteure belge Elsa Poisot (publiée chez Lansman) est vraiment un texte à découvrir. Une agression a eu lieu dans le métro. Personne n’a bougé. Comment comprendre la passivité quotidienne face au pire ? Le harcèlement banalisé ? Une pièce qui pose des questions très actuelles en un langage direct, qui parle aussi d’amour et de science, dans une forme éclatée, alternée, complexe. Ils ont joué le mardi 12, et rejouent lundi 18 décembre à 12h… en salle C-Théâtre. Enfin, les secondes interviendront demain vendredi 15 décembre à 11h30, toujours en C-théâtre (il faudra décidément trouver un nom plus aguicheur, plus artistique, à cette salle !). Cette fois, c’est un parcours dans le répertoire autour du thème de la famille. “Histoires de famille” se compose de scènes de Molière, Shakespeare, Marivaux, Gogol, Beaumarchais, mais aussi Norén, Melquiot, Piemme (dont Jours radieux, écrit l’été dernier….) ou encore Boris Vian, Ribes,…

Des présentations intermédiaires… (d’autres auront lieu en mars)… et l’occasion de découvrir des personnalités scéniques, d’entendre des textes qui nous interpellent et nous font rire ou grincer des dents, de voir des groupes se former, jouer ensemble, mettre leur énergie au service de cet art dramatique qu’ils ont choisi et qu’ils pratiquent trois heures par semaine… Bravo à tous les élèves de l’option ! Et merci aux enseignants et à leurs élèves qui viennent assister à ces présentations, et soutenir notre travail !

11 décembre : Jean-Marie Piemme rend visite à l’option théâtre lycée !

Le dramaturge belge Jean-Marie Piemme rendra visite aux élèves de Première de l’option théâtre ce lundi 11 décembre 2017, de 11h20 à 12h50, en salle C-théâtre. Les élèves viennent d’assister à sa création “Eddy Merckx a marché sur la lune”, au Théâtre des Tanneurs, dans une mise en scène d’Armel Roussel. Une expérience forte, décalée, inoubliable, qui se prolongera par la rencontre avec cet auteur, une grande voix lucide de son temps. Cette rencontre est ouverte également aux élèves de théâtre d’autres groupes qui seraient intéressés, ainsi qu’aux enseignants !

Jean-Marie Piemme est né en Wallonie et a suivi des études de littérature à l’Université de Liège et de théâtre à l’Institut d’études théâtrales de Paris. Dramaturge à l’Ensemble théâtral mobile, il collabore ensuite avec le Théâtre Varia à Bruxelles. De 1983 à 1988, il rejoint l’équipe de Gérard Mortier à l’Opéra national de Belgique. Actuellement, il enseigne l’histoire des textes dramatiques à l’INSAS. En 1986, il écrit sa première pièce Neige en décembre. Suivront une trentaine de pièces jouées en Belgique et à l’étranger. Ses textes sont principalement publiés chez Actes-Sud et Lansman. Les éditions Aden ont publié Spoutnik, un récit autobiographique, et Rien d’officielcinq récits sur le monde d’aujourd’hui conçus à partir de grandes figures shakespeariennes. Plusieurs textes ont fait l’objet de diffusions télévisées ou de mises en ondes, par la RTBF et France Culture. Il est présent sur les scènes bruxelloises cette année avec trois spectacles : Jours radieux au Varia, Eddy Merckx a marché sur la lune en ce moment aux Tanneurs, et Bruxelles, printemps noir en mars 2018 aux Martyrs.