Adaptation, recréation, passion

Après deux modules consacrés à Quai Ouest de Koltès, puis au théâtre de la crise en entreprise (avec une présentation à suivre en avril…), les terminales option théâtre attaquent leur dernier module de l’année : l’adaptation de nouvelles pour la scène.

Poe, “Le Masque de la mort rouge”  

Par équipes de quatre, les élèves s’attèlent à l’adaptation de courts textes de grands auteurs du monde entier tels qu’Edgar Poe, Julio Cortazar, Dino Buzzati ou encore Guy de Maupassant. Voici quelques images de ce travail qui débute par une appropriation visuelle de la nouvelle, à partir des objets et des éléments concrets présents dans le texte. Ces textes magnifiques se rattachent aussi au thème choisi pour l’année : “le théâtre de la crise”. Crise sentimentale, crise identitaire, crise économique… Voici plusieurs pistes pour explorer ces crises dont la scène peut montrer tous les enjeux.

  Cortazar, “La Nuit face au ciel”

Un printemps qui s’annonce riche et diversifié pour les terminales : sessions de travail avec l’acteur Francesco Italiano (19 mars) et l’actrice Raphaëlle Bruneau (tous les vendredi), reprise de Koltès, présentation des crises en entreprise (“Openspace”), présentation des nouvelles et chantier des scènes de bac… pour des épreuves de baccalauréat qui seront, comme l’an dernier, les ultimes épreuves de la session : les 20 et 21 juin prochains… Bravo aux élèves qui s’investissent courageusement dans une discipline artistique et assument leur passion, en dépit de toutes les pressions scolaires et universitaires !

  Buzzati, “Le Veston ensorcelé”

“Il me faut la démesure…” Thyeste (Sénèque/Jolly), une sortie théâtre du lycée à Charleroi

« Le soleil a fait demi-tour
Il est allé à la rencontre de lui-même
Il a caché sous des ténèbres extraordinaires 
La noirceur de ce crime 
Une nuit venue de l’Orient
Une nuit tombée à contretemps 
Et pourtant cette horreur il vous faudra bien la voir 
Car elle va se donner en spectacle »
Thyeste de Sénèque, traduction de Florence Dupont, mise en scène de Thomas Jolly

         Oui, cette horreur s’est bien donnée en spectacle vendredi 26 janvier au Palais des Beaux-Arts de Charleroi. C’est un Atrée à la fois monstrueux et humain qu’incarne Thomas Jolly pour nous susurrer les horreurs du monde. 
        « Il me faut la démesure » réclame Atrée. C’est à l’aune de cette démesure que cette pièce a été montée, d’abord en juillet en Avignon dans la Cour d’honneur du Palais des Papes et désormais à Charleroi. 
       Nos élèves de 1èreet de l’option théâtre et latin, plus d’une centaine, ont pu découvrir un spectacle flamboyant, opératique, qui donne un souffle incroyable à un texte d’une inquiétante modernité. 
       A vous laisser bouche bée ! 
       Un grand merci à la Maison des élèves sans laquelle cette sortie n’aurait pas eu lieu. 
L’équipe des professeurs de Lettres, de LCA et de Théâtre – Niveau 3è / 2de / 1ère

du 11 au 14 décembre : Présentations d’option + Sylvain LEVEY au lfjm

Mardi 11 décembre, de 16h40 à 18h, les élèves de l’option théâtre Terminale présenteront une étape de leur travail sur Quai Ouest, de Bernard-Marie Koltès, en salle C-théâtre. Ce travail de scènes et de monologues s’est construit dans un espace bifrontal qui interroge le conflit, le lien et la nature particulière de ces “scènes de commerce, d’échange, de trafic” dont parle Koltès, entre des personnages venus chercher la mort, ou attirés par le reflet de l’argent dans un no man’s land urbain où plusieurs drames se jouent.
Jeudi 13 décembre de 16h40 à 18h aura lieu la présentation en salle C-Théâtre d’une étape de travail de Alice pour le moment, de Sylvain Levey, par les élèves de seconde de l’option théâtre. Ce texte de 2008 met en jeu de façon drôle et poétique la vie d’une migrante chilienne qui a fui le régime de Pinochet avec sa famille. Les élèves ont construit ce travail à partir d’improvisations, de mises en espaces et de lectures.

Vendredi 14 décembre, nous aurons le plaisir d’accueillir l’auteur et comédien SYLVAIN LEVEY, à 11h20 avec les secondes et à 16h40 avec les terminales (salle C-théâtre). Auteur de “Ouasmok ?”, de “Alice pour le moment”, de “Costa le Rouge” ou encore de pièces politiques parfois grinçantes comme “Dans la joie et la bonne humeur”, il est publié aux Editions Théâtrales. Sensible aux crises sociales et politiques du monde actuel, son écriture propose des personnages souvent adolescents qui ressentent et incarnent ces crises avec espoir et poésie. Son écriture percutante propose toujours une réflexion profonde et ouverte sur le monde, même dans les textes directement adressés aux ados.

Bruxelles-Mistral : un échange de pratiques théâtrales et d’émotions

Pour la deuxième année, le lycée Jean Monnet est jumelé théâtralement avec le lycée Frédéric Mistral d’Avignon, un des établissements de France qui compte le plus d’élèves dans des sections artistiques. Les Avignonnais nous ont rendu visite pour trois jours de rencontres, d’ateliers pratiques, de visites au musée et de sorties au théâtre, dans une ambiance créatrice et stimulante. La comédienne Claudia Bruno a notamment dirigé un atelier de 6 heures consacré à la tragédie et au théâtre documentaire, autour d’un programme imaginé par Astrid Fischer-Barnicol, à partir des “amants de Sarajevo”. Les élèves ont pu jouer, improviser ensemble, et vivre des moments esthétiques et théâtraux forts à travers toutes les visites, les sorties au spectacle et les rencontres professionnelles que David Jauzion-Graverolles et Astrid Fischer-Barnicol avaient prévues et organisées. Visite de l’expo Brueghel, du musée Magritte, du théâtre des Martyrs, du musée Kanal, spectacle aux Tanneurs, au National… en attendant le voyage de nos élèves bruxellois en Avignon, qui est prévu fin janvier prochain. Le but de cet échange est de développer la pratique et la culture des élèves de théâtre au lycée, dans l’idée d’affirmer l’identité artistique de l’option et des profils d’élèves qui la choisissent. Voici quelques images de l’échange :

 

Marie-Hélène Balau, la parole au costume

La costumière Marie-Hélène Balau rend visite aujourd’hui, vendredi 19 octobre, aux secondes et aux terminales de l’option théâtre. Très active sur la scène bruxelloise, elle a réalisé notamment les costumes de “Kinky Birds” d’Elsa Poisot (Théâtre Le Public, 2017), de “Jours radieux” de Jean-Marie Piemme (théâtre Varia, 2017) et très récemment de “Sylvia”, de Fabrice Murgia, au Théâtre national.

Cette rencontre permettra aux élèves d’enrichir leurs retours dans le cadre de “l’école du spectateur”, de se confronter à un des métiers essentiels de la scène, et aussi de participer à une discussion pratique sur les aspects esthétiques des pièces en cours à l’option.

(Sylvia, mise en scène Fabrice Murgia, Théâtre National)

Mardi 2 octobre 2018 : Jean-Marie Piemme rend visite à l’option théâtre lycée !

Le dramaturge belge Jean-Marie Piemme rendra visite aux élèves de Terminale (et secondes) de l’option théâtre ce mardi 2 octobre 2018, de 16h40 à 18h, en salle C-théâtre. Les élèves viennent d’assister à “Reines de Pique”, au Théâtre des Martyrs, dans une mise en scène de Philippe Sireuil. Un texte sublime, une expérience forte, inoubliable, qui se prolongera par la rencontre avec cet auteur, une grande voix lucide de son temps. Cette rencontre est ouverte également aux élèves de théâtre d’autres groupes qui seraient intéressés, ainsi qu’aux enseignants ! Merci d’avertir de votre venue : david.jauzion@lyceefrancais.be

Jean-Marie Piemme est né en Wallonie et a suivi des études de littérature à l’Université de Liège et de théâtre à l’Institut d’études théâtrales de Paris. Dramaturge à l’Ensemble théâtral mobile, il collabore ensuite avec le Théâtre Varia à Bruxelles. De 1983 à 1988, il rejoint l’équipe de Gérard Mortier à l’Opéra national de Belgique. Actuellement, il enseigne l’histoire des textes dramatiques à l’INSAS. En 1986, il écrit sa première pièce Neige en décembre. Suivront une trentaine de pièces jouées en Belgique et à l’étranger. Ses textes sont principalement publiés chez Actes-Sud et Lansman. Les éditions Aden ont publié Spoutnik, un récit autobiographique, et Rien d’officielcinq récits sur le monde d’aujourd’hui conçus à partir de grandes figures shakespeariennes. Plusieurs textes ont fait l’objet de diffusions télévisées ou de mises en ondes, par la RTBF et France Culture.  Il publie en 2018 son journal (Accents toniques, Journal de théâtre 1973-2017, Alternatives théâtrales), un magnifique témoignage sur la création théâtrale belge des 50 dernières années, ses enjeux esthétiques et politiques, une plongée sensible et profonde au vif de la création et de l’écriture. Il a été présent récemment sur les scènes bruxelloises avec quatre spectacles : Jours radieux au Varia, Eddy Merckx a marché sur la lune aux Tanneurs, Bruxelles, printemps noir et Reines de Pique aux Martyrs.

Reines de Pique, Théâtre des Martyrs, mise en scène Philippe Sireuil avec Jacqueline Byr et Jeanine Godinas, septembre 2018.

Premières rencontres avec la TROUPE : on recrute !

L’atelier-spectacle de la troupe des Corybantes vous accueille ce jeudi 20 septembre de 18h à 19h en salle C-Théâtre (c’est la salle de répétition située tout au bout du bâtiment C (le bâtiment des primaires et de l’infirmerie), en sous-sol.)

Un premier groupe constitué de 12 élèves-comédiens se dessine. Tous les nouveaux sont les bienvenus car la troupe a besoin de vous, pour un projet qui nous promet de belles émotions, et de beaux moments sur scène !!! Rappelons que la troupe est ouverte à tous les élèves du lycée, de la 4ème à la terminale, et que les répétitions auront lieu le jeudi de 18h à 19h30 toute l’année, avec quelques samedis et soirs supplémentaires en avril-mai… pour une série de représentations du 14 au 18 mai au lycée… et dans un théâtre du centre-ville.

Laissez vous gagner par la fièvre du théâtre !

Venez découvrir une troupe riche, diverse, dynamique et inventive !

à Jeudi !

la troupe des Corybantes + David Jauzion-Graverolles