la spé fait danser la comédie

Pour faire un pas de plus dans l’Amour médecin, pièce de Molière au programme cette année en spécialité théâtre, nous avons eu la chance de rencontrer et travailler avec Pascale Humbert-Haton, professeure de danse jazz, ce jeudi 25 mars. L’Amour médecin est une comédie-ballet, un genre qui combine le théâtre, la musique et la danse. Avec l’aide de Pascale, nous avons pu mettre en scène les passages dansés, qui servent comme entracte entre les actes. On s’est d’abord échauffé, et Pascale nous a appris des pas de base qui nous ont ensuite servi dans les danses de la séance. Nous avons appris deux chorégraphies, de styles différents. La première était une danse du 17/18e siècle, où l’on retrouve par exemple des pas de valses. Ce style se rapproche de la danse baroque de la cour du roi Louis XIV, qui était lui-même un très bon danseur. La deuxième chorégraphie était plutôt du côté jazz et comédie musicale, ce qui correspondait mieux au deuxième entracte, où l’on retrouve aussi du chant. Cette chorégraphie était plus physique que la première, avec des mouvements plus énergiques. Avec ces deux chorégraphies, nous avons pu jouer la fin d’un acte et le début du suivant grâce à l’intermède dansé, qui rend la proposition plus fluide et naturelle. Cette séance était très chouette, un cours plein d’amusement et d’énergie. Cette séance nous a aussi permis de découvrir le rôle de la danse au théâtre, ainsi que de trouver les liens entre ces deux arts différents. Un grand merci à Pascale pour cette opportunité et ces chorégraphies !

Ecrit par Ayla Kerguiduff, élève de spécialité théâtre terminale 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *