L’ImprOmptU : chronique de mise en scène #3

“Sous les yeux, sous la main…” c’est le sens de la locution latine in promptu qui a donné ce mot bien difficile à prononcer, “impromptu”, d’un verbe (promere) qui veut dire manifester, produire. De là, jouer à l’impromptu, qui à l’époque de Molière veut dire tout simplement improviser. De là encore, ce mot en est venu à désigner de petites pièces écrites sans grande préparation, ou avec une apparence d’impréparation (voyez Giraudoux et son “Impromptu de l’Alma”…), puis au XIXème, de courtes pièces au piano gardant, comme leurs cousines théâtrales, un caractère libre et improvisé : ceux de Schubert sont délicieux et sombres à la fois, ils se développent en effet comme par surprise d’un accord renouvelé, martelé, puis diffracté (avec une préférence pour l’interprétation de Schnabel, voir l’image). Mais ce qui nous a fasciné en travaillant l’impromptu de Molière, c’est de découvrir peu à peu que c’est le risque même que Molière place au coeur de son théâtre. Le Roi va venir : improvisons ! Pourquoi ? Parce que le Roi l’a demandé… parce que le Roi n’aime pas attendre… c’est le geste même du comédien devant son public qui est ici singé. Nous jouons devant le regard sans pitié du Roi-spectateur. Devant la corne du Taureau, dirait Michel Leiris. Mais justement, dans cet impératif catégorique là, nous nous permettons d’improviser. Parce que l’improvisation est le coeur vivant du théâtre : Molière, qui partageait le Palais Royal avec Scaramouche et les Italiens, le savait bien. Et que, n’en déplaise aux adorateurs du théâtre de texte, ronflant et soporifique, tellement français, l’improvisation est la pierre de touche de l’action dramatique, le gage de vérité émotionnelle de l’acteur. “Qu”on me laisse répéter, qu’on me laisse improviser !” : le cri final de Molière continue à nous interpeler. Aussi, il nous est vite apparu que l’on ne pouvait pas jouer l’Impromptu de Versailles… sans le trahir un peu, beaucoup, passionnément… à coup d’improvisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *