L’ImprOmptU : chronique de mise en scène #1

(désormais, un petit billet tous les deux jours sur la genèse du spectacle “L’ImprOmptU”, accompagné d’une image)…

Nous sommes en 1663. Molière a 41 ans, c’est un auteur et un comédien de plus en plus en vue à la cour. Mais avec “L’Ecole des femmes”, pour un grand nombre de courtisans et de religieux, il est allé trop loin. Une violente cabale commence à se déchaîner, à laquelle Molière décide de répondre dans la “Critique de l’école des femmes”, mettant en scène des spectateurs qui ont vu la pièce et en débattent. Mais ce texte ne fait que jeter de l’huile sur le feu, et voici Molière de nouveau attaqué de toutes parts. Comment réagir aux attaques les plus personnelles, les plus injustes ? Comment faire taire ses nombreux ennemis, sans perdre son âme, sans y perdre son art ? C’est tout l’enjeu de “L’Impromptu de Versailles”, une pièce où Molière va aller encore plus loin, en inventant une structure dramatique impossible, à la Piranese, à la Escher… venez la découvrir du 14 au 18 mai en Mounier ou le 21 au Lumen… !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *